Bébés Léos

Projets Portées

Portée Brahmja 2017

Portée Arwen 2016

Portée Péma 2015

Portée Lou/Wen 2014

Portée Dalaï 2013

Portée Louna 2012
 

Evolution du bébé

 

Pémama & Papako : 10 bébés. Nés le 5/11/2015.

Péma a été mariée à Paddy’s Paquino le 05/09/2015.

Again all our warm thanks to Katarina and Oscar.

Thanks Papako to be such a good boy for Péma!

 

Les 10 bébés de Pémama sont nés et bien nés...

 

Les 10 bébés de Pémama ont tété, pris du poids…et bien grossi.

 Les 10 bébés de Pémama se sont éveillés…et bien éveillés.

Ils ont aussi dormi et …bien dormi.

Les 10 bébés de Pémama ont enfin découvert la nature …belle découverte.

Avec une maman toujours attentionnée, tendre et joueuse…dans un environnement équilibré et adapté…les bébés ont grandi et …bien grandi.

 

Entourés de tata Arwen : c’était bien !


 

De Grand-mère Louna…c’était super bien !

 
De Nounou Dalaï…extra bien !

Nos 4 nanas léos …ah ! Quelle joie de les voir partager ces moments de

« puppy-time » avec tant de plaisir, tant d’intelligence, de cohérence.

Se découvrir, se sentir, se respecter, se connaître …s’imbriquer, se rassembler, se ressembler !Quelqu’un disait « du grand art qu’est l’élevage ».Mais rendons à nos adultes léos cette belle qualité !On dirait une Ecole Alternative de méthode douce genre Montessori…On comprend en observant, on censure en proposant le jeu, on se positionne avec clarté ! J’aimerais être aussi logique dans ma propre vie d’humain !

Que tous les éducateurs canins se revendiquant de méthodes douces paient des Droits d’Auteur à nos adultes qui montrent l’exemple !

  

10 bébés entourés aussi de la famille Brémond…c’était vraiment bien!

 

Puis ces bébés, prêts et bien prêts, ont rejoint leur famille, partis pour leur destin de bons léos…et c’est bien !

 


Pémama donne naissances à 10 bébés. 05novembre 2015 .

 

Que dire de ces naissances ? Sinon que Péma a fait une jolie performance ! 10 bébés en 8 heures, avec tranquillité et facilité ….Des bébés nés dans leur « enveloppe », encore tout endormi….Tout en douceur bébé….ouvre tes poumons, tu n’es plus dans le paradis de ta maman …Quel bonheur de voir ces petits êtres  pousser leur premier cri…ce tout premier cri ….au milieu de flaques de sang, de biliverdine….Nos nuits blanches et mains vertes !

Dans la nuit du 4 au 5 novembre 10 bébés sont nés : 6 femelles et 4 mâles.

Tous plus de 500gr…sauf la petite Princesse qui a ouvert le bal, née la première, collier jaune, petite perle de bébé de 300gr.

Mais comment vous dire, sans les bruits des bébés, les odeurs, les respirations de Péma, comment vous faire partager ces instants magiques?

Peut être si vous acceptez de passer une nuit complète dans des positions accroupies inconfortables, à retenir votre souffle… vous aurez un petit aperçu !

Donc tout va bien, mais restons vigilants, oh Oui !

Nous venons juste de mettre à l’eau la « Goélette  léo », et de passer la barrière de corail ! Il reste à naviguer …bon vent….encore de longues semaines !

Donc Péma va bien,  les bébés vont bien, et nous, shootés au manque de sommeil et aux odeurs !

 

Dans ce puzzle vital, j’essaie de rassembler quelques morceaux, pour faire ce lien important, entre vous et nous !

 

 

Les premiers nés.

Tous les bébés sont nés !

  

 


Pémama et ses 10 bébés. Jour1.

Premier jour de vie des bébés…c’est un film qui se joue à 11 acteurs : les 10 bébés et maman Péma. Nous n’en sommes que les éclairagistes…cadreurs…  J’en écris le script mais je n’en suis pas l’auteur. Péma écrit le scénario et joue le rôle principal !

 

Ces 11 là ont besoin d’un bel espace : hygiène, chaleur, douceur, sérénité…

Et d’un bon rythme : mise en place de lactation pour Pémama, digestif en route pour les bébés. L’instinct de Péma dicte les changements de plans !

Ce qui se joue en coulisse…mille petits gestes essentiels au bien-être de ces 11 acteurs.

 

 

 


 

Pémama et ses 10 bébés : jour 3/4.

Le kamasoutra du bébé léo : Le bien être de vivre contre les mamelles de leur maman léo,

s’exprime par multiples attitudes…entre le hip-hop et le taï-chi…

Ce qui apparaît peu à peu à nos yeux, grands ouverts malgré le manque de sommeil,

est évident, naturel : des mamelles au bon lait et des buveurs de ce nectar,

une maman qui exporte ses protéines et des bébés qui prennent du poids.

Tout fonctionne, le mécanisme est bien en place.

Ce qui apparaît peu à peu à nos sens éveillés reste mystérieux, insondable, couleur sépia.

A la fois multi couleur, insolent, …et  fragile, délicat équilibre de ce confort harmonieux.

C’est hyper réaliste à la Andy Warhol, et c’est le flou du David Hamilton.

 

Dans les mains d’Ambre…

Présentation de ces 10 bébés :

Les 6 femelles(couleur de collier et poids de naissance)
 

collier Jaune.(300g)

 

collier rose.

 

collier rouge.

 

 

collier orange.

 

collier vert.

 

collier vert anis.

 

 Les 4 mâles :

collier violet.

 

collier turquoise.

  

collier gris.

 

 

collier marron.


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 5/6.

Si l’on peut attraper le Canon et shooter ces petits corps dodus…

Si l’on peut tenir dans nos mains délicates ces corps dociles et tranquilles…

Si l’on a le temps de s’attendrir sur leurs attitudes…

Si l’on peut trier, poster ces photos, rajouter quelques mots…

Si la maman sort au soleil d’automne, nonchalante et sereine,

pour quelques instants avec ceux de sa meute.

C’est que tout va bien dans « le-petit-monde-du-dedans »…

C’est que nous sommes heureux et par conséquence, vous aussi !

 

 

C’est une histoire de famille, une histoire d’amitié…ne pas croire que l’on fait cela tout seul.

Autant besoin de douces mains, que de regards attentifs ! Bien évidemment Ambre était présente pour la mise bas, et pour ces quelques premiers jours…Michèle en attente si besoin de SOS véto, Florent arrive à s’échapper de son planning travail pour quelques biberons de complément…et nos amies jumelles Syvie et Mimi se prêtent avec tant de joie aux contorsions nécessaires pour veiller ce « petit-monde-du-dedans-au-ras-du-sol » !!Comme un tournage de film, comme une navigation en eau calme, c’est bien une affaire d’équipe, d’équipage…

Allez ! Vogue la goélette léo… 

 

 

 

 

Une maman sereine, attentive. Coté pile, coté face…du bon lait !

Et l’outil essentiel :une bonne langue !

 

 

 

 

If we can shoot photos to the babies,

if we can gaze to their tender attitudess,

if we can send and post you some mails,

and if Péma start walking oudside  quite without any stress,

then ....that means all is okay!

so we are happy and as far I guess...

you are happy also!!


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 7/8.

 

Parlons de la maman :Pémama.

Toujours calme, sereine, confiante…solide sur ces pattes, bien dans sa tête…

Proche et attentive pour ses bébés, elle sort dans l’automne d’or prendre l’air et retrouver sa meute…un peu de repos pendant que les bébés dorment…et retourne à sa mission,

le « cœur léger »…voila, c’est simple et efficace comme Péma l’a toujours été !

Une suite de phrases qui constitue mon récit. Récit de cette suite de si touchants évènements !

On décrit ce que l’on peut décrire. Entre vie réelle et récit témoignage, il y a le filtre temporel…

le « lait de l’écriture ».

La photo permet de basculer de la fiction à la réalité…

et je vous raconte au bout de la nuit blanche.

Puissent ces quelques photos vous faire partager notre douce aventure !

 

 

 

 

La zen attitude !


 

Pémama et ses 10 bébés : Jour10.

Passée la première semaine de vie,1ère partie de la période néonatale…

Nos rituels sont bien installés.

On a changé les colliers, déjà trop petits, de petites fantaisies sur les colliers rouge, orange, vert et gris…changement de décor aussi, le petit nid de repos, pendant que Pémama sort respirer l’air frais, ce petit nid devient un grand espace…les 40 petites pattes ont bien besoin de s’aventurer dans les recoins…ces petits rampants au poil de taupe sont déjà des prospecteurs….

Oui, je vous imagine regardant ces photos : ces bébés ressemblent à des loutres ! Oui …

et je ne vous passe pas la bande son :gloussements de poules, miaulements, cris de mouette….

Question odeur : je vous rassure, un bébé léo …ça sent bon ! Si bon, qu’on les snif et on kiff !

L’intendance lingerie tourne à plein régime, couvertures de laine et draps blancs qui sentent bon la lavande  épongent courageusement les innombrables pipis.

Oui, on les aime…trop ! et tant pis !

On se confessera après !

Oui ! Tous ces bébés ont des noms ! On s’est amusé à les baptiser !

Vous scrutez ces profils pour y accrocher votre rêve, gratter ce détail qui va vous faire plonger !

Attention ! Ne choisissez pas votre bébé sur ces photos !

Pour l’instant ils sont les bébés de Péma. Espérez juste que tout l’équipage arrive à bon port.

Laissez le temps, les bébés nous guideront vers vous peu à peu !

L’impact émotionnel est grand, je sais, de découvrir une infime part de votre rêve de bébé léo.

Mais ces reportages ne sont là que pour vous ancrer à l’histoire de la nichée de votre bébé !

le petit nid quand Pémama est de sortie.

 

 « La Titine »,(La Célestine) a changé son collier jaune pour le collier blanc.

J6 :550g/ J8 :690 / J10 :960

Tous les enfants connaissent l’histoire d’   « Ernest et Célestine » ?

  

« La Rosetta », femelle collier rose.

J6 :920.J8 :1130.J10 :1500

 

« La Red Touch », femelle collier rouge…à points blancs.

J6 :880.J8 :1110.J10 :1470

 

 

« L’Orangina » femelle collier orange, à points blancs.

J6 :730.J8 :920.J10 :1310

 

 

« La Miss Anis », femelle collier vert anis.

J6 :830.J8 :1110.J10 :1380

 

 

« La Blabla Green » femelle collier vert, à traits blancs.

J6 :760.J8 :950.J10 :1280

 

 

« Le Grand Minouït »(né à minuit !) mâle collier violet.

J6 :860.J8 :1120.J10 :1510

  

 

« Le Poutchy Blue », mâle collier turquoise.

J6 :810.J8 :1010.J10 :1350

 

 

« Le Goun’chi Gris »collier gris devenu carreaux noir/blanc. mâle.

Gégé pour les intimes.

J6 :880.J8 :1030.J10 :1410.

 

 

 

« Le Touim’Cacao » mâle collier marron… chocolat marron glacé.

Tout un menu pour ce petit glouton…

J6 :1030.J8 :1210.J10 :1710


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 11.

Approchez …approchez ! Retenez votre souffle !

Gros plan sur une aventure animale…

Par le petit bout de ma lorgnette Canon,

je vous fais pénétrer dans l’univers des Gloutons,

tendres dévoreurs de maman léo !

Mais, aussi proches que nous soyons,

nous resterons toujours sur la rive…

sur la touche de cette harmonie qui nous échappe.

Remercions d’en être, au moins, ces invités d’honneur !

 

 

  

Vu de près…la fonction nourricière de maman léo…et ces bébés dévoreurs !

 

 

Ou, « L’orangina » et sa manière acrobatique de réserver sa place à la meilleure « table de l’Auberge du Bon Lait » !

Ou …l’exposition indécente des gros bidons bien repus !

 

ou…le visage fatiguée de la « barmaid » :apéritif, digestif,

 petit complément biberon pour certains goulus …

  

et la tendresse !

 

ou encore…le léchage doux et consciencieux du pipi-caca par maman léo.

 

Oui, tout cela n’est objectivement pas très beau…

mais, oui  Tom, comme tu l’écris si justement c’est :

Ma

Gni

Fi

Que.


Pémama et ses 10 bébés. Jour 12.

« Tout Va Bien » !

Contenu référentiel qui décrit un état de fait !

Tout : former un bel ensemble, cela est l’intention majeure : maman et ses bébés dans un espace sain, confortable et souple qui permette à la maman léo toute initiative et mouvement.

Exprimer son instinct et se sentir entourée, ni trop, ni trop peu…se sentir respectée dans ses besoins…alors Tout !

Va :ça va si vite, ça évolue, tous les jours une phase de développement des bébés qui leur permet de nouveau acquis…motricité en place ,les pattes se sentent plus solides, les yeux bientôt ouverts, la maturité de leur cerveau va leur ouvrir la fenêtre du « petit-monde-du-dedans-au-ras-du-sol » qui les entoure….alors Va !

Bien : c’est simple, c’est l’inverse du Mal ! Maman léo et bébés se font du bien,

nous font du bien, et on leur rend ce bien en mettant tout en œuvre pour  que le reste de l’aventure soit BIEN vécu par ces acteurs de vie :maman léo et ses bébés.

Alors Tout Va Bien aujourd’hui et on verra bien demain…

une équation :10 bébés et combien de mamelles ?

10 bébés qui tètent et pourtant si l’on s’en réfère à nos livres de biologie je ne pense pas qu’un mammifère possède 10 mamelles de chaque coté. Alors ?

De petits simulateurs, tricheurs, snifeurs de phéromones sécrétées par les mamelles de la maman léo, qui posent leur museau juste à coté de celui qui prélève goulûment la substance magique :

 le bon lait…

 

 

Certains devront prendre leur ticket et retourner faire la queue !

 

 

Pour ceux qui ont bu la Potion Magique…

l’insolence et l’élégance des attitudes de ces petits corps n’a pas d’égal !

 

 

« La Blabla Green » et « La Red Touch », repérées pas le flair de Pémama,

vont avoir droit au « coup de torchon » et « gant de toilette » !

Si parfois, en pleine action nous lâchons un : « ah !si j’avais 10 bras ! ce serait mieux »

Je peux projeter, avec humour, ce que dirait une maman léo :  « ah ! si j’avais 5 langues »

 
Place aux bébés :

 

« LaTitine »

 

« la Rosetta »

 

« la Red Touch »

 

« L’Orangina »

  

« La Miss Anis »

  

« la Blabla Green »

 

« le Grand Minouït »

  

« Le Pouchy Blue »

 

« le Goun’chi Gris »

  

« Le Touim Cacao »

 


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 15/16.

 Comme sur un tournage …notre casting a été un vrai « casse-tête » !

Comme pour une traversée, on embarque des familles...Qui fera partie du voyage ?

Et moi, comme un parcours d’orientation nocturne, j’ai cherché les indices, j’ai erré de certitudes en doutes, mais j’ai du me résoudre à rester dans « les clous ».Contraintes incontournables et choix personnels ont enfin aider à finaliser la liste des familles de ces bébés. Je me suis expliquée à chacun, et dans ce temps de grande vigilance envers la portée des bébés, où fatigue et sensibilité se mêlent, je remercie la compréhension positive de ceux à qui ma confiance reste intacte, même si je ne peux leur offrir la joie d’accueillir un bébé.

La pensée jauge, décortique, critique. Les faits ont un sens : autant la mettre en mode positif !

Les sentiments, données personnelles, ressentis, servent à fonder des appréciations : à noter !

L’intuition, subtile, inexplicable, sans preuves mais fluide…le Comment…le Pourquoi…ne l’encombre pas : la laisser s’affirmer !

L’action, vecteur d’objectivité, prise en compte des réglementations, par exemple pour l’export,

ou autre contexte plus concret devient intransigeante. Point final !

 

Mais parlons des bébés et de Pémama !

Et voila la grande nouvelle ! Les bébés ont bien ouvert leurs yeux !

Les photos sont prises, vous vous en doutez, quand nous avons les mains libres ! Donc quand la tornade de « petits-goulus-aux-cris-de-mouette », le ventre plein et repus, installés dans leur « partie dodo », dorment d’un sommeil d’ange.

A en déduire que vous avez donc les photos de leur « coté angélique »…mais leur « coté-diables-affamés » restera notre lot !

Vous le découvrirez bien à temps…continuez vos doux rêves….la réalité vous rattrapera !

 

Premier petit œil ouvert, matin du 19.11.

et encore des petits regards hésitants. soir du 20.11.

mezo/mezo :moitié de nid pour téter Pémama, moitié pour se reposer /dodo .

Les chenilles et peluches sont là pour satisfaire les besoins des bébés de se « nicher contre »,

comme ils font contre les pattes de la maman…ou pour plaire à nos fantasmes, reliquats de l’enfance ? les besoins de tous sont donc respectés.

Et on alterne…pour tenir au propre et au sec les bébés.

Huiles essentielles sont diffusées, Lavande,Mélaleuca…

Pémama peut prendre son repas et repos bien mérités.

 

 

 

 

 

Ne pas oublier que l’on complète avec des biberons, malgré le bon lait de Pémama.

Car quand la faim parle, pour ces dodus bébés de presque 3kilos…attendre que des mamelles se libèrent semblent impossible : ils nous chantent « la Traviata »et s’endorment de fatigue. Alors « Madame Bouteille » fait des miracles avec ses biberons.

Ne pas oublier de remercier les amies qui viennent se pencher avec douceur et délicatesse sur ce berceau animal ! C’est étrange certains prennent leurs vacances au bout du monde et d’autres  se font une joie de se « plier-en-quatre » dans notre « petit-monde-du-dedans » !

Et détail que je n’oublierai pas de partager avec vous : les jolis cacas !!!


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 18.

 Tout va très vite pour ces bébés, les acquisitions : motricité, début d’interaction entre eux et avec nous.

L’éveil tout doucement, et une maman léo attentive calme et réglée comme une horloge Suisse !

Les temps de tétée s’espacent un peu et les tentatives pour « goûter de nouvelles nourritures, yaourt, bouillie, vont démarrer…mais ces 10 là semblent bien « accros » au bon lait de Pémama…

 

Et voila ! Petit être animal, tu nous prends dans ton filet de délicate tendresse !

Et de me rappeler cette phrase : « La terre est un asile, les animaux y soignent les humains… »

C’est bien sous la forme d’émotions que la conscience émerge, dans le petit monde animal comme dans nos cœurs. Et Darwin de me rappeler : « Ce qu’il y a de plus commun sur le plan mental entre nous et les animaux est cette capacité à ressentir, exprimer, et partager des émotions. »

Je peux vous affirmer que ces petits corps de quelques 18 jours sentent et captent tous nos messages silencieux, de présence, de holding, d’attitudes…ce langage corporel qui est le leur commence ici : avec la maman ,bien sur, et tous ceux qui posent un pieds dans ce « petit-monde-du-dedans ».

 

 

        « La Red Touch » avec Ambre

« La Blabla Green »

Sur un plateau de douceur….leurs premiers regards…

 

 

Les bébés commencent à trouver leurs appuis, balancer leur corps dans

l’aventure de la gravité, entreprendre la prospection de leur petit univers, se découvrir et entamer de courtes séquence de jeu. Nous veillons à les laisser expérimenter ce statut de 4 pattes le plus possible pendant les courts temps d’éveil. Mais avec un « bon holding » nos mains leur proposent des moments de stimulations sensorielles, et oui…  « Roll your baby dear »

et les petits corps détendus, ouverts, se laissent couler dans le sommeil…Quelques heures de repos et on repart pour une séquence « repas gourmand et tralala »

 

Bien entourés, les bébés font leurs premiers pas de quadrupèdes.

Bien respectés, dans un environnement adéquat, les bébés font leurs premières découvertes.

 

Petits portraits.
 

La Tinine.(girl white collar)

 

La Rosetta.(girl pink collar)

 

 

La Red Touch.(girl red collar)

 

 

L’Orangina.(girl orange collar)

 

La Miss Anis(girl light green collar)

  

La Blabla Green(girl green collar)

 

Le Grand Minouït (boy purple collar)

 

Le Poutchy Blue (boy turquoise collar)

 

 

Le Goun’chi Gris (boy grey collar)

 

Le Touim’ Cacao (boy brown collar)

 

Et Pémama, toujours présente!


Pémama et ses 10 bébés. Jour 19.
 

 

Quelle chance : la bergère fatiguée, plus de blabla, rien à dire, juste laisser les photos parler de ces bébés et de cette Pémama. En 2 mots : harmonie, bien-être.

 

 

 

Mais non ! Ils ne font pas que dormir ! Les petites pattes sont très actives, et donc, pendant ces moments là… nous aussi !

 


Pémama et ses 10 bébés. Jour 20.21.22.

Branle bas de combat, dans le « petit-monde-du-dedans » ça remue, ça bouge, ça gigote, ça se déplace, s’agite…les petites pattes se dégourdissent…et mes compétences de photographe sont insuffisantes pour réussir à capter des images nettes ! C’est bon signe ! Cette période sensible de progression motrice permet aux bébés de s’éloigner de maman léo, jusqu’à présent unique centre de leur univers.

 

 

C’est comme ça…il se peut que le « flou » rende avec tant de précision la réalité d’une situation. It must be the way ! It must be te place ! L’évidence finit par apparaitre.

Premiers regards insolents, roulé-boulé, premiers combats, ou attitude nonchalante…

 

Une brochette des « boys » de la portée :

Poutchi Blue/Goun’chi Gris/Grand Minouït/ Touim cacao.

             …premiers échanges maladroits, le jeu s’installe et …c’est beau !

Sous l’aile de Pémama, et de ses « bouteilles de lait grand Cru Millésimé », sous notre regard attentif et attendri, les bébés prennent du poids, l’espace s’agrandit…

Pémama alterne des longs moments avec ses bébés( à droite ,à gauche, coté pile, coté face, il faut veiller à ce que toutes les mamelles soient bien « vidées » par les bébés voraces…)et de longs moments de repos, hors du nid.

Et oui, elle sort et tente d’amorcer un jeu, un galop, puis réalise que quelque chose « ballotte » sous son ventre : ses mamelles : un bon « coeur croisé de Pletex » lui viendrait en aide !


Pémama et ses 10 bébés. Jour 24.25.

La diversité alimentaire  se commence dans cette période de transition. Entre les mamelles de Pémama, des biberons de lait maternisé, et les tentatives de bouillies, bébé léo apprend peu à peu à élargir son univers gustatif et ainsi démarrer positivement cette période de sevrage, qui lui permettra d’être autonome.

Et maman Péma commence à sentir ce besoin d’amener ses bébés dans un plus grand espace. Comme dans tout évolution, il y a des périodes sensibles inhérentes aux besoins de l’être.

Ici le rapport superficie de l’espace / poids des bébés commencent à rendre essentiel l’étape suivante !

Mais maman Péma nourrit ces 50 kilos de bébés, elle lèche, elle est attentive selon ce que son instinct lui dicte.

 

 

Les bébés sont curieux et attentifs envers leur environnement. Nous : les « têtes en haut », nouveaux jouets, nouveaux objets, nouveaux bruits…et pour ne pas rater ces premiers échanges, s’installer au raz du sol. Voir le monde à leur hauteur, à défaut de voir le monde avec leur sensoriel. Nous restons humains parmi les canins, oui…même aussi bas que nous nous posions.

 

 

 

Grand Minouït et Goun’chi Gris écoutent les nouveaux bruits avec attention.

 

Red Touch regarde Blabla Green.

 

Touim Cacao s’entraîne pour devenir un lion!

 

et Pémamma attend la suite...un soupçon d’ennui dans son attitude


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour 26.27.
 

On en profite pour rappeler que pour faire de beaux bébés il faut aussi un papa !

Tous nos chaleureuses pensées vont à Papako et sa famille ,Katarina et Oscar !

Better not forget that having nice babies is also because there is a good Daddy !

Again all our warmest thanks to Papako and dear family Katarina and Oscar!

                                                       Blabla Green (green gril)                       Red Touch(red girl)

 

Grand Minouït(purple boy)            Touim cacao(brown boy)

 

Poutchy Blue(turquoise boy)           Goun’chi Gris(grey boy)

 

 

Titine(white/yellow girl)            Orangina(orange girl)

 

                                                                Rosetta(pink girl)                    Miss Anis(light green girl)

 

Il y a un nid avec ces 10 bébés .Il y a maman Péma et sa chaude présence.

Il y a des bébés qui grandissent, évoluent.

Il y a un monde autour de ce nid…nous ne l’avions pas oublié, rappel à l’ordre de cette conscience citoyenne avec ces tragiques attentats de Paris ou ailleurs.

Il y a une Savoie, qui hésite à entrer dans l’hiver.

Il y a ces 10 bébés : Qui sont ils ? Quel sera leur destin ?

Laissons les, petit à petit, dessiner leur contour, faire entrevoir leur personnalité,

tracer la première lettre du mot « compagnon léo »…Beaucoup leur reste à acquérir,

d’autonomie, de force, de découverte, avant de s’envoler de ce nid, et rejoindre

« ce-monde-du dehors ».

 

 

 

Les bébés commencent à faire le tour de leur maman! Lâcher ces sacrées mamelles et poser leur regard sur la tête de Pémama, cherchant à percer son mystère.

Et voila Grand-mère Louna qui vient rendre visite à la marmaille. Les autres adultes aussi rentrent dans cet espace ouvert, avec délicatesse et respect.

 

Nos corps robustes demandent à s’exprimer.

En ces premiers jours de Décembre, nous pesons tous entre 4 et 6 kilos.

Il est bien temps de quitter notre nid douillet!!Et de découvrir d’autres espaces !


 

Pémama et ses 10 bébés. Jour….

Et si on arrêtait de compter les jours…1 mois de vie !

Tout va bien vite, jusque là on ajoutait les jours aux jours, addition vitale confortable. Commence maintenant le compte à rebours…avant les départs vers vous familles, leur « Terre Promise » !

Tout va bien, les acquisitions s’enchaînent….et l’espace prend la forme du « grand-monde-du-dehors » ! Nouvel horizon, nouveau cadre de vie, nouveaux rituels, et donc nouvelles acquisitions.

La spirale de l’évolution, indéniablement liée à l’espace et au temps.

Les bébés ont investi leur « jardin d’hiver » : grande pièce de 100m2, organisée autour des besoins de ces 40 pattes prospectrices.

De grosses peluches jouent le rôle de « maman de substitution », pour dormir tous

collés encore quelques jours. Peu à peu les bébés prendront le « large »…et choisiront pour leur moment de repos des petits recoins débusqués ça et là dans leur grand dortoir.

Pémama ne laisse téter les bébés que quelques instants, pour le lien !

Ces goulus joufflus mangent maintenant de bons repas consistants ! croquettes mouillés avec fromage, thon, viande…menu 4 étoiles pour ces 10 gourmets !

 

 

 

Et voila notre Super Nounou Arwen, adulte régulateur qui interagit avec les bébés avec douceur et intelligence.

Les bébés vont tous, comme ici la Red Touch et Blabla Green, passer « la porte » qui donne sur « le Grand-Monde »…l’air frais et la nature les y attendent pour de nouvelles aventures !

Red Touch

Rosetta.

 

 

                                                                                                   Blabla Green.

                                                                   Leurs premiers pas sous le ciel de Décembre !

 

Et Goun’chi Gris s’installe comme un Roi, les pattes croisées !

 

 

Dehors Pémama, Louna ,Arwen attendent pour stimuler au jeu, aller un peu plus loin encore vers la « jungle »  du petit parc.

 

Bien mieux d’aller jouer que de se faire dévorer pas 10 greemlins !

 

 

Bien mieux de manger un bon aliment consistant, que de tirer sur des mamelles vides !


Pémama et ses 10 bébés. 6 semaines.

 40 petites pattes qui foulent l’herbe gelée au petit matin,

10 petits nez tout chaud qui viennent se lover contre nous,

20 petits yeux curieux qui cherchent,qui observent déjà avec intelligence,

Le réveil de La Force…c’est d’actualité cinématographique, et c’est la réalité intemporelle  de ces petits corps de plus en plus confiants dans leurs élans !

L’hiver se fait discret, tapi sagement quelque part dans la stratosphère,

On le devine car les jours sont bien courts,

 et lorsqu’il fait nuit, nous suivons les petits diablotins à la lampe frontale.

 

 

Le grand dortoir est confortable, la petite cour remplie de jeux…mais la plus belle aventure reste ce contact intime et mystérieux avec les adultes de la meute : Pémama, Louna, Arwen, Dalaï.

  

La valse des grandes pattes et des mamelles interdites de Pémama !

Tout en douceur, Péma guide ses petits un peu plus loin….sur le chemin de l’autonomie.

Blabla et Rosetta avec Arwen.

  

Les boys avec mamy Louna.

 

Inhibition de la morsure et apprentissage de la soumission avec tous les adultes.

Des bébés joueurs et malicieux, dont seul le sommeil reste angélique !

 


 

Pémama et ses 10 bébés. 7 semaines

 

 Et voila !les rituels bien en place : idem à 7h/12h/16h/21h

**Réveil et sortie immédiate pour petits besoins, jolis pipis et beaux cacas dehors !

**Période  de jeux dehors,45mn, dans la brume, dans le soleil de décembre, dans la nuit…peu importe !

 Ces bébés prospectent leur « jungle » avec délice.

**Repas : croquettes mouillées, + thon, fromage de chèvre, gruyère, petits morceaux de viande en dessert/récompense…miam-miam…Ou croquettes sèches. Les petits gloutons ont bon appétit !

**période de jeux dehors avec Pémama et tous les adultes de la meute.

Peu à peu les bébés fatigués rentrent se coucher dans leur dortoir et on se retrouve tout seul…à penser à demain, quand ces petits corps tout doux seront partis !

(Période dehors supp entre les repas, avec sortie dans notre grand parc2par2, monter au salon 2par2…balade voiture2par2...)

Entre tout cela, des câlins, des papouillages. On parle de l’avenir avec eux….certains ont promis d’être sage…d’autres verront bien ce qui les arrange…sage ou bêtises ?? Ils n’ont pas encore choisi !

On introduit de nouveaux jouets, nouveaux bruits,nouvelles situations tous les jours…mais le meilleur est bien de fourrer son petit nez dans la terre et dans les feuilles…humm !! Mère Nature sent bon !

Le comportement de Pémama a bien changé : mamelles interdites avec humour et douceur : la solution bien simple : rester debout !surtout ne pas se coucher !les bébés regardent cette grande ...grande maman aux trésors inaccessibles. Premières frustrations : il faut bien grandir !Louna, en mamy grincheuse est parfaite pour apprendre les interdits :tu ne mordras pas ton prochain et ne tireras pas la queue des adultes respectables.

Premières règles canines de socialisation incontournables. Arwen et Dalaï sont présentes aussi, patientes et attentives .

Et voila ! La bergère court à droite à gauche, au milieu de cet espace animal harmonieux, afférée aux mille taches qui lui incombent. Ambre, Florent, et les amies Sylvie/ Mimi sont là pour aider aux différentes tâches.

On s’affaire, on sourit, on s’émeut et …oui ! On rigole, on « s’éclate » malgré la fatigue !

Nos petits découvreurs ont même droit à un concert de violon !

 

 

 

 

 

 

Robustes comme des petits éléphants, doux comme des agneaux, malins comme des petits singes, attentifs comme des suricates,

rapides comme des léopards….on croise les doigts pour qu’ils deviennent de vrais léonbergs !

 

On croise les doigts surtout pour leur futur bonheur de bon compagnon canin !

Certains seront peu être un peu trop costauds, d’autres trop malins, d’autres encore trop doux….

ils ne seront pas parfaits, ils seront surtout vos dévoués compagnons !


 

Pémama et ses 10 bébés.7 semaines et plus…

Notre Mama de la Légende,Véro, est venue distribuer les nouveaux colliers qu’elle a cousus.

 Un peu comme une remise d’Oscar …remise des Césars aux meilleurs bébés !

 

 

                    

                                        collier jaune à Titine.                   collier rose à Rosetta           collier rouge à Red Touch  

 

 

              

                                                            collier orange à Orangina                    collier violet à Minouit

 

                  

                                                collier bleu à Poutchy.                       collier anis à Miss.            Collier gris à Goun’chi

 

 

      

                                                                 collier marron à Touim                collier vert à Blabla.

 

Et les jeux continuent, sous le soleil de Décembre, avec les adultes régulateurs :maman Péma, Grand-mère Louna, Tata Arwen et Nounou Dalaï.

 

 

 

 


 

Pémama et ses 10 bébés. 8 semaines.

 

Sur la courbe de l’espace-temps, glissade vers la fin de ce Puppy-time , chaque jour compte double, triple….tant la joie de voir évoluer ces bébés est grande.

Dans les courbes de la nature, racines, arbres, rochers, terre…

et au creux des courbes chaudes des corps des dames Léos….

ces 10 bébés complètent leur répertoire d’élève canin, leur alphabet léonnien.

De la lettre A= apprentissage, ils sont passées par la lettre I= imprégnation,

par la lettre S = socialisation….par la lettre T = toujours prêt !

 

 

 

 

 

 Pémama invite au jeu, tranquille et joyeuse.

Et ça marche ! Bébé léo toujours prêt !

 

 

Et ça marche ! Bébé léo toujours prêt !

 

Et ça marche ! Bébé leo toujours prêt !

 

Pémama n’en oublie pas qu’à la lettre S on a :Soumission …surveillance…

 

Dans la lumière de Décembre des corps à corps…

et des regards d’une infinie tendresse…

 

 

Pémama et ses 10 bébés. La fin d’une belle histoire !

 

A la lettre V on peut lire aussi : « Va bébé Léo, va de ton petit trop léger !

Va, une belle vie t’attend dans cette famille qui t’accueille le cœur ouvert »

 

 

Notre Titine s’appelle Lucci.

 

Notre Rosetta s’appelle Lina.

 

Notre Red Touch s’appelle Lara.

Notre Orangina s’appelle Arya.

Notre Minouït s’appelle Laïko.

 

Notre Poutchy s’appelle Bâo.

Notre Miss s’appelle Laïs.

 

Notre Gégé s’appelle Louis.

Notre cacao s’appelle Léo.

Notre Blabla s’appelle Loula.

Sur la terre de la Légende restera gravée pour toujours

leur douce présence !

 

 

 

Contact: Anne BREMOND, email: Anne@leonberg-legende.fr